European Corner

Les actions Marie Curie de l’Union européenne à l'Université de Namur

De nombreux défis scientifiques ne peuvent être relevés par un seul laboratoire, par une seule université ou par un seul un pays.
Ainsi, des programmes européens financent des projets menés en coopération internationale.
Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’Union Européenne finance à l’Université de Namur les projets ci-dessous.

eSCALED

European School on Artificial Leaf: Electrodes & Devices

eSCALED est un programme de recherche bio-inspiré qui a pour ambition de développer un dispositif qui, en mimant la photosynthèse, serait capable de capter l’énergie solaire pour la stocker à l’échelle moléculaire, sous forme chimique. 

Les chercheurs, en portant l’ambition d’imiter le processus de photosynthèse, s’inscrivent dans une démarche biomimétique. S’inspirer des systèmes vivants, comme ici de la feuille et de ses chloroplastes, offre un incroyable potentiel de création de nouveaux produits, services et modèles d’organisation durables. 

Répondre à l’un des enjeux du 21ème siècle : l’ÉNERGIE

INFUSION

Engineering optoelectronic INterfaces: a global action intersecting FUndamentalconceptS and technology implementatION of self-organized organic materials

Les progrès en matière de maitrise de l’auto-assemblage et l’auto-organisation des matériaux organiques pour former de nouveaux matériaux ont révolutionné le milieu et ouvert de nouvelles frontières en matière de recherche fondamentale et appliquée.  

Cependant, le chemin vers des matériaux organiques à application industrielle est restreint par les difficultés de contrôle et de manipulation de l’organisation des structures à l’échelle moléculaire et leurs manifestations à des échelles supérieures.    

Motivé par le potentiel significatif d’économie d’énergie, le projet vise à fertiliser de manière croisée la technologie électrochromique en associant une expertise spécifique en vue de faciliter la conception, la préparation et la caractérisation de matériaux organiques auto-organisés (chromophores, polymères …) à différentes interfaces (ITO*, graphène) et présentant des performances supérieures (optique, durabilité…). 

*ITO = Indium Tin Oxide (c’est un alliage qui, dépendant de sa teneur en oxygène, peut être décrit comme de la céramique). 

Efficacité énergétique et économies d’énergie

Graphene 3D

Nos appareils électroniques sont de plus en plus compacts et légers. Un progrès en partie possible grâce à la miniaturisation des circuits électriques. 

Ces appareils deviennent plus sensibles aux perturbations électromagnétiques. 

Concevoir un blindage électromagnétique qui absorbe les ondes radios émises par les appareils électroniques pour protéger les circuits électriques. 

Le blindage que les chercheurs ont imaginé se forme de matériaux composites, fabriqués grâce à une imprimante 3D.  Ces matériaux sont composés de polymères et de quelques pourcents de nanomatériaux à base de carbone. 

Une grande partie du projet consiste à créer ces matériaux composites, à les imprimer et à les tester. À l’UNamur, les scientifiques planchent surtout sur la structure de blindage la plus adaptée. 

L’objectif final est de développer un prototype pour le monde industriel. Cette solution pourrait tout à fait être appliquée au circuit de guidage des avions, aux téléphone portables, ou encore aux équipements des hôpitaux. 

Tant qu'un problème n'est pas entièrement résolu, le chercheur qui s'y attache a le droit de s'en exagérer la beauté.
Jean Rostand
Biologiste, historien et académicien français (1894-1977) | Pensées d'un biologiste (Paris, Delamain et Boutelleau, 1939)

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne dans le cadre de la convention de subvention Marie Skłodowska-Curie n°955458/SCI-TREK